Conflit du Cachemire

Le conflit du Cachemire a commencé en 1947, juste après l’indépendance et la partition de l’Inde : le Pakistan devait accueillir les Musulmans du pays tandis que l’Inde devait garder les Hindous et les minorités. On demanda au Maharaja du Cachemire, qui était Hindou alors que l’Etat était de majorité Musulmane, de choisir à quel pays il voulait appartenir. La décision étant difficile, il met du temps à choisir. Une armée Pakistanaise, plus attirée par le butin de guerre que par l’Etat lui même, commenca à marcher sur la ville de Srinagar. Elle prit tellement le temps de piller la région que l’Inde eut le temps d’envoyer des régiments. La ville resta Indienne. Et puisque le Cachemire était occupé par l’Inde, le Maharaja signa pour que le Cachemire resta en Inde.
Un cessez le feu fut signé en 1949 sous l’égide de l’ONU, consignant les 2 armées derrière une “Line of Control”. La ligne n’apportait pas de réelle avancée puisque les deux tiers du Cachemire restaient indien et l’autre tier Pakistanais at que les deux parties la contestaient.
En 1965 eut lieu la seconde guerre du Cachemire. Les violences ne s’arretent qu’à partir de 1976 mais de nombreuses tensions persistent. Une crise survient en 1988 quand le BJP procède à 5 essais nucléaires dans le désert du Rajasthan. Le Pakistan répond bientot par ses propres essais. La région est au bord d’une guerre nucléaire. Des incidents, depuis 1990, surviennent chaque année. Attaques terroristes sur le parlement Indien en 2001, armée indienne à l’origine de la disparition de plus de 4 000 personnes au Cachemire…
Manmohan Singh, arrivé au pouvoir en 2004, a réussi à calmer le jeu en prenant des mesures destinée à rétablir la confiance. 
Aujourd’hui, les deux pays considèrent le Cachemire comme une région inaliénable. Le conflit est devenu une question de fierté nationale.