Sikhisme

Le sikhisme, créé à la fin du XVè siècle, par le gourou Nanak est tiré des deux principales religions en Inde, l’Islam et l’hindouisme. Insatisfaits des deux croyances, c’est la synthèse des deux qui a séduit de nombreux adeptes. Les sikhs sont monothéistes et refusent le culte des idoles. Le sikhisme rejette le système des castes qui existe encore en Inde ainsi que les rituels religieux. Les hommes et les femmes sont considérés comme égaux et on prêche la tolérance envers toutes les religions. Ils admettent la réincarnation et le karma mais refusent la possibilité que le cycle prenne fin grace à l’ascétisme. Les lieux de cultes ou "gurdwaras" sont nombreux, plus de 2000 en Inde, beaucoup sont de véritables lieux de pèlerinages, le plus connu étant le Temple d'Or à Amritsar, avec Anandpur et Nankana.
Les croyances de base des sikhs établies par le premier gourou, Nanak Dev, sont les suivantes :

Le baptême et le mariage sont ensuite les cérémonies importantes.
A la naissance d'un enfant, un mantra est murmuré à son oreille, et quelques jours plus tard, son prénom est choisi en ouvrant l'Adi Granth, à partir de la première lettre du premier mot de la page de gauche.

Lieux de culte

Pratiques et offices religieux

Organisation et gestion du clergé

Propagation de la foi

Code vestimentaire

Code alimentaire

Code en matière de soins médicaux et de santé

(Source des renseignements médicaux : http://www.sikhwomen.com/health/care/protocol.htm#Beliefs — femmes sikhes en ligne)
Décès et incinération