Zoroastrisme

Le zoroastrisme est une ancienne religion monothéiste de la Perse (Iran). C’était la principale religion de l’Empire perse qui a pris de l’expansion au Moyen-Orient de 559 avant notre ère à l’an 651 de notre ère. La religion a été fondée par le prophète Zarathoustra, (Zoroastre selon l’ancienne prononciation grecque). De nos jours, il est pratiqué principalement en Inde et en Iran, et en raison de l’immigration, on compte des fidèles dans plusieurs parties du monde.

Le message de Zoroastre a été fidèlement transmis d’une génération à une autre depuis peut-être plus de 3 000 ans. Dans cette religion, Dieu est connu sous le nom de Ahura Mazda, qui signifie « Sage Seigneur ». Ahura Mazda est le créateur du monde et la force universelle du bien. À lui s’oppose Angrah Mainyu, un esprit destructeur et la force du mal. Pour le genre humain, la vie est un combat constant entre le bien et le mal. Les bons sont envoyés au ciel alors que ceux qui, au contraire, ont choisi de faire le mal seront chassés en enfer. À la fin, le bien triomphera du mal, les êtres humains seront ressuscités et les mauvais seront envoyés, pendant un certain temps, en enfer. Un jour, tous pourront obtenir le pardon de leurs péchés, seront purifiés et pourront aller retrouver Dieu.
Le principal symbole du zoroastrisme est le feu, qui représente la lumière de Dieu. Un feu brûle continuellement dans les principaux temples, et on en allume un pour les offices religieux à d’autres endroits. Le feu est le point central des activités de culte. On commet souvent l’erreur de croire que les adeptes du zoroastrisme vénèrent le feu. En fait, il s’agit simplement d’un symbole, tout comme les images et les icônes sont des symboles dans d’autres religions.
Le code de moralité du zoroastrisme se résume de façon universelle par les mots bonnes pensées, bonnes paroles et bonnes actions. On enseigne l’égalité de tous, sans tenir compte de la race, du sexe ou du statut social. On conseille vivement aux adeptes du zoroastrisme de préserver et de protéger l’environnement, un élément de la religion depuis toujours.
Cette religion ramenée de Perse est basée sur le concept du conflit perpétuel entre le bien et le mal. Une vie meilleure dans l’au-delà attend ceux chez qui le bien triomphe.